Ce qu’elle aime par-dessus tout par Serge Virinoviev

Ce qu’elle aime par-dessus tout par Serge Virinoviev

Ce qu’elle aime par-dessus tout

Jambes ouvertes tu reposes nue devant moi
M’offrant l’horizon grisant de ton entrecuisse,
Vers lui subrepticement mon visage je glisse
Mon sexe dur et tendu trahissant mon émoi.

Je baise la peau lisse et satinée de ton pubis
Si doux, velouté et aussi glabre que le mien,
Troublé comme le serait un jeune collégien
Avant que ma bouche ne trouve ton clitoris.

Je prends possession de ce divin petit bouton,
Durci comme l’est ma queue raide et gonflée,
Tu aimes que je dévore ton intimité dévoilée,
Heureuse que de ta chatte je sois si glouton.

Je délaisse un instant ta délicieuse friandise
Pour ta vulve humide dont je lèche les lèvres,
Ta cyprine qui suinte faisant monter ma fièvre,
Je m’imprègne de son parfum qui me grise.

En ton vagin ma langue adore aller et venir
Comme s’il s’agissait d’une galerie d’amour,
Je n’oublie pas ton anus j’excite le pourtour
Et qui ainsi stimulé te fait geindre et frémir.

Ta petite perle de chair à nouveau m’appelle
Aussi sur elle mon phallus décalotté je pose
Pour avec mon gland dénudé lustré et rose
La lutiner, une fantaisie érotique où j’excelle.

Avec le bout de ma bite tu as finalement joui,
Repue tu l’as saisie pour tes tétons caresser,
Jouant à rabattre mon prépuce, à le retrousser,
Me propulsant au septième ciel comblé, réjoui.

Tu voulais que sur tes seins ivoirins j’éjacule,
Ce que je fis en puissantes et longues giclées
Ton autre main palpant mes couilles épilées,
J’aime qu’avec délicatesse on me les manipule.

Mon sperme opalescent ensuite tu récupères
Avec ton index pour dans ma bouche l’enfoncer
Car tu sais que des bites il m’arrive de sucer
Me délectant ainsi de giclées douces-amères.

Ravi je savoure ma propre liqueur séminale
Sous l’œil attendri de ma complice coquine
Qui de son autre main frôle le gland de ma pine
Alors que chaque goutte de mon foutre j’avale.

Serge Virinoviev

Ce contenu a été publié dans Histoires, Poèmes, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *