Aprèm bi à la plage par Olive_1


 

Début de l’été dans une calanque marseillaise bien connue pour ses pratiques exhib, je suis, je l’avoue, chaud comme la braise : je me « promène » en espérant l’aventure, de quelque nature qu’elle soit.

Faut dire que je me suis découvert depuis peu une tendance bi bien affirmée, et si j’aime à la folie les femmes et leurs miraculeuses courbes, je ne dédaigne pas de temps en temps sucer une bonne bite !

J’avance donc, précédé par une demi molle due à l’état d’excitation dans laquelle je suis… Et ça finit par payer : au fond, derrière ces tout petits rochers, j’avise un couple qui « fait bronzette » dans le plus simple appareil…

Je décide donc de me poser à distance respectable, pour ne pas faire mon gros lourd, en leur jetant tout de même un regard complice.

Madame est jolie, blonde avec quelques rondeurs, je ne saurais dire si c’est une vraie blonde car elle est intégralement épilée, ce que je ne peux que remarquer au vu de sa position : genoux repliés, cuisse grandes ouvertes, elle se fait doucement dorer le minou.

Monsieur est sensiblement plus âgé mais en bonne forme, semble apprécier d’avoir de la compagnie car après m’avoir jeté un coup d’œil, il entreprend de caresser délicatement sa moitié après lui avoir chuchoté quelque chose à l’oreille.

Ses mains se glissent doucement sur le haut du corps de sa mie, s’attardant ostensiblement sur ses tétons, ce qui ne laisse pas Madame indifférente : celle-ci commence en effet à se tortiller et va chercher la bouche de son homme avec la sienne tandis qu’une de ses mains part en direction de la bite de Monsieur qui commence à prendre du volume.

Du volume c’est le mot d’ailleurs car elle doit faire dans les 20 centimètres et semble bien épaisse, alors que Monsieur n’est pas encore au top de sa forme ! Mais ça ne tarde pas à arriver, ce pour deux raisons : les mouvements de sa compagne sur sa bite, mais aussi la main de Madame qui vient de se poser sur son minou et entame un mouvement circulaire sur son clitoris.

Bon, soyons clairs : je ne tiens plus sur le ventre, quelque chose m’en empêche, et je crois qu’il est temps de montrer aux deux tourtereaux qu’ils ne me laissent pas insensibles, puisqu’ils ont lancé le spectacle à mon arrivée. Aussi, je tire ma serviette un peu dans leur direction afin de sortir du champ de vision des autres baigneurs, puis me place sur le côté, exhibant cette fois ci non plus une demi molle, mais bien un gourdin affirmé !

Monsieur qui a bien vu la manœuvre me sourit et redit un mot à l’oreille de sa compagne que je vois sourire également et qui écarte ses lèvres intimes franchement, m’offrant une vue des plus explicites sur son minou tout rose et maintenant bien luisant…

J’entame moi aussi quelques caresses (on n’est pas de bois même si on en a la consistance !), une goutte énorme perle à mon méat…

Soudain Madame ouvre les yeux, me regarde droit dans les miens, puis plus bas, puis à nouveau dans les yeux, dieu qu’elle est excitante : sure d’elle, sans complexe, elle nous fait de l’effet et le sait…

Elle se rapproche alors du sexe de son homme qu’elle entreprend de mettre en bouche, pour ce faire elle a dû descendre un peu, se rapprochant « involontairement » de moi.

Son pied gauche est à 10 centimètres de moi, son minou chauffé à blanc un mètre au-dessus à peine et en exposition totale : elle a une jambe tendue et l’autre pliée, je suis au spectacle, autant dire que mon excitation est maximale.

Il est d’ailleurs temps que j’arrête de me caresser car sinon…

Alors qu’elle va et vient délicatement sur la verge de son homme (celui-ci est ailleurs, yeux fermés, il ne les rouvre que de temps en temps afin de vérifier où j’en suis), elle descend encore un peu pour avoir accès à son petit trou qu’elle lèche délicatement.

Son mouvement a provoqué un contact « involontaire » de son pied avec ma poitrine, je crois que j’ai failli jouir sur le champ !

Son pied se relève doucement, me passant devant les yeux, c’en est trop, j’embouche son gros orteil que j’entreprends de sucer goulument.

Elle lâche alors la bite de son homme pour me regarder à nouveau et m’adresser un grand sourire, celui-ci en profite pour rouvrir les yeux et m’adresser un sourire étrange, premiers mots :

- « Elle est bonne ma femme, hein ? »
- « Elle est terrible, vous avez de la chance, Monsieur. »
- « T’aimerais la toucher ? »

Là je suis un peu étonné car la plupart du temps les couples que je rencontre jouent l’exhib mais rarement le contact.

- « Qui n’aimerait pas ? » lui répondis-je
- « Tu sais, tu peux….mais… »

Ah, me disais bien qu’il y avait un truc inhabituel…

Madame a lâché le pénis de son homme, repris une position assise, et se caresse en direct live pour moi, à un mètre environ, je suis complètement hypnotisé !

- « Il va falloir être gentil si tu veux la toucher… »

Je sens le truc arriver gros comme une maison, mais ne réponds pas, le spectacle de Madame est fascinant : elle a arrêté de se caresser le clito et a maintenant deux doigts à l’intérieur de son minou qui vont et viennent, entrainant avec eux une quantité de cyprine hallucinante !

- « Une femme comme ça, ça se mérite tu comprends ? »
- « Oui Monsieur, que puis-je faire pour vous », lachai-je, le haletant.
- « Eh bien tu vas me sucer d’abord ! »

J’en étais sûr !
Il ne sait pas que c’est mon kif et qu’il croit me demander quelque chose d’inenvisageable pour moi, aussi je m’applique à ne pas le détromper, ça doit lui plaire l’idée d’obliger un autre mec à le sucer par ce biais là…
- « Vous sucer, mais je ne suis pas pédé ! »
- « Moi non plus, mais faut savoir ce qu’on veut : Rachel adore voir les mecs sucer ma bite, si tu fais ça bien peut-être te laissera-t-elle la toucher… »
- « M’enfin Monsieur je… »

Je fais bien style le mec déboussolé, non ?

- « Oui ? »
- « Je ne sais pas, je… »

Et je commence à me rapprocher de lui sans quitter sa femme des yeux, mais en vrai je salive d’avance à l’idée de m’avaler ce gros morceau ! Quelle belle journée !

Je commence par le caresser doucement, pendant que j’en fais de même pour moi sous le regard de Rachel, donc, qui semble en pleine montée…A tel point qu’elle jouit à l’instant où je me décide à poser mes lèvres sur la bite de Monsieur !

C’est un déferlement : en plus d’être jolie et vicieuse, Rachel est une « femme fontaine » !
Alors que j’embouche Monsieur, plusieurs jets m’atteignent, à hauteur de mon pubis, whaouhh !!!

J’en peux littéralement plus et commence à me déchainer sur la bite de Monsieur qui me fait ralentir, ayant peur d’envoyer la purée trop vite…

Rachel enfin libérée peut alors reporter son attention sur nous, se saisit de mon membre surtendu qu’elle embouche cash pour mon plus grand plaisir.

La situation est hallucinante : dans cette calanque, à peine à l’abri des regards, je suce un mec pendant que sa femme me suce, admirablement bien d’ailleurs…

Tout d’un coup le mec se dégage de ma bouche, au moment où je me dégage également de celle de sa femme, en urgence tous deux nous approchons nos vits de la poitrine de celle-ci et finissons par la couvrir de foutre de concert, pour son plus grand plaisir manifestement…

Une fois l’émotion retombée (et les queues aussi !), nous partons alors nous rincer dans l’eau, rincer surtout Rachel d’ailleurs, ce que nous nous appliquons à faire à deux.

Evidemment, nous ne pûmes en rester là, je vous raconterai la maritime suite un de ces jours…

En l’attente, n’hésitez pas à me contacter pour me dire si vous avez envie de la suite, si vous êtes un couple détendu, ou encore si vous êtes un mec libéré qui aime se faire sucer la bite…
On ne sait pas ce qui pourrait arriver si elle me plait…

A bientôt

l-bill@hotmailfr

 

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Aprèm bi à la plage par Olive_1

  1. Dudule dit :

    Oui, on attend la maritime suite ;)

  2. léger mais bandant quand même

  3. Daniel dit :

    Salut.
    Je suis comme toi.
    Mec sympa qui aime les femmes mais ne rechigne pas de temps à autre sur une bonne bite.
    Suis marseillais 43 ans.
    J’ai adoré me masturbé sur ton texte.
    Jen attend la suite!
    Ou peut-être plus ??
    Salut
    Daniel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>